Interview de Carloni Francois

Ce jeune gérant du Bricorama de Vidauban ne bricole pas sur son vélo. En effet Francois CARLONI est un fondu de cross triathlon et accroche les meilleurs mondiaux. C'est pourquoi nous avons voulu connaître son secret alors n'hésitez pas à suivre son histoire.

Nom :  CARLONI

Prénom : Francois

Taille : 1m73

Poids : 65kg

Pouls au repos  : 38

Statut : Non professionel mais participe au compétition en tant que telle

Quelle est la ou les pratiques de triathlon que vous préférez ?  Xterra et cross triathlon

10441041_10152635522676983_7028883865581569022_n

Equipement :2

 

Chaussures : pas de préférence

Velo route : CANNONDALE super six evo

VTT : CANNONDALE F29

Combinaison : HUUB

Sponsors : Cylces P.BERAUD, CANNONDALE, HUUB, OSYMETRIC, OMAX

 

Questions personnelles :

Si demain vous partiez sur une île déserte, quelle est la première chose que vous emmèneriez ? Une brosse à dent pour garder l'hygiéne.

Avez-vous un grigri (superstition ou autres) ou une phrase-clé qui vous motive ? Je ne suis pas superstitieux et je n'ai pas de grigri, je me motive en me rappelant les échelons que j'ai grimpé pour en arriver là. Et je ne me mets aucune pression car je n'ai rien a jouer.

Ecoutez-vous de la musique avant une compétition pour vous motiver ? Non ,je n'écoute pas de musique avant les compétitions.

Où aimez-vous partir en vacance ? Les Xterra et Cross Tri sont mes vacances, donc j'aime aller partout où ils sont, et pouvoir ainsi retrouver mes potes dans de superbes endroits.

Quels loisirs exercez-vous lors de vos coupures ? J'aime bien bricoler, pratiquer d'autres sports comme le ski de fond et j'en profite pour m'investir davantage dans le travail.

Pourquoi avez-vous choisi ce sport ?  J'ai choisi ce sport car j'aime l'ambiance qui y règne, il n'y a de rivalité entre les athlètes que pendant la course. J'aime varier les plaisirs et la pratique du triple effort est parfaite pour cela.

Quels sont vos objectifs à court terme et dans les prochaines années ? J'aimerais réaliser des podiums en Europe sur le circuit Xterra, et pourquoi pas obtenir un maillot de champion de France de Cross triathlon.

Qu'est-ce qui vous donne davantage de satisfaction, dépasser le rival ou vous surpasser vous-même ? Je dirais les deux : dépasser le rival et me dépasser moi même.

10348631_791511884201976_4897916950452075874_n

Questions sportives :

Comment avez vous vécu votre 4ième place sur le championnat de france cross triathlon ? J'ai plutôt bien vécu ma 4ieme place car il y a avait une faible probabilité que je prenne le départ après ma blessure au pied 5 jours avant. En posant le vélo en tête avec 1'40 d'avance, j'ai pu me rassurer en me disant que la forme était là !

Comment avez vous abordé le championnat du monde de Xterra a Hawai ? Je me suis accordé une petite coupure aprés le Danemark car j'ai senti la fatigue arriver. J'ai ensuite fait un gros bloc d'entraînement et je n'ai rien laissé au hasard (nutrition, entraînement, rythme de vie...).

On rappelle à nos lecteurs que vous avez fini 28ième du championnat du monde , votre objectif a t-il était rempli ? Ma 28ème place est une grosse déception, je visais le top 10 et je pense que c'était dans mes cordes. La raison : un jour sans. Malheureusement, ça arrive. Alors que la veille j'étais dans une forme olympique lors du décrassage, je me suis levé "la gueule en travers" le jour J.

Quel est votre meilleur souvenir de la saison ? La victoire sur le tri roc ou la victoire sur le Xterra en Grèce ? Ni l'un ni l'autre. C'était plutôt ma deuxième place au Portugal. Je n'étais jamais monté sur un podium en Xterra. J'ai pris énormément de plaisir à tenir tête à Ruben Ruzafa et si je ne prenais pas 15" de pénalité en posant le vélo, j'aurai pu lui coller au fesses pendant au moins 5 bornes à pied. Ce jour là, un rêve s'est accompli.Mais le Xterra Grèce et le tri roc étaient également des moments que j'ai adoré, en effet au tri roc j'étais à domicile j'ai adoré être porté par la foule , être interviewé par la TV à l'arrivée et voir ma grand mère qui m'attendait avec le speaker Éric Daven (elle qui habite dans le nord et qui ne sais pas vraiment ce qu'est le triathlon, pour le coup, elle en a eu plein les yeux), j'étais ému pour elle.

Que comptez vous modifier dans votre entrainement pour revenir encore plus fort la saison prochaine ? Je vais travailler pour la première fois avec un Coach et je vais essayer d'être plus assidu aux entraînements.

10406979_10152498843311983_4042002656397360057_n


Publié le samedi 31 janvier 2015 à 12h26
Dernière modification le samedi 31 janvier 2015 à 12h28

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez le avec vos contacts en cliquant sur les boutons ci-dessous :